Koun dresse un bilan positif de ses trois années d’existence

Koun, marque éthique, solidaire et écolo, lancé par Ressourc’In, première Entreprise sociale d’insertion (ESI) au Maroc et projet de l’Association marocaine Al Ikram-Fondation Valyans, vient de souffler sa troisième bougie. L’occasion pour la marque de dresser le bilan de ses trois ans d’existence. «Sur le plan social, Koun a réussi à insérer 61 jeunes en situation précaire alors qu’elle avait initialement un objectif de 56 jeunes à insérer (objectif qui a été dépassé de 9%)», indique-t-on dans un communiqué. Par ailleurs, Koun a développé 2 kits à destination des écoles et des entreprises. Un premier programme de sensibilisation spécial Écoles vise à développer une action éco-citoyenne innovante, interdisciplinaire, en cohérence avec les programmes scolaires, et qui va permettre d’impliquer les élèves dans le développement durable. À travers son second programme, Koun s’allie aux entreprises en les accompagnant dans leur politique RSE et avec comme objectif de sensibiliser les collaborateurs. «Plus de 1.000 personnes (élèves et collaborateurs) ont été sensibilisées au travers de visites terrain des ateliers Koun, manipulation de la matière (déchets) et au total 29 ateliers de sensibilisation ont été organisés. L’objectif initialement fixé à 200 personnes à sensibiliser a été dépassé de 500%. En outre, 13 partenariats de collecte ont été signés et 23 tonnes de déchets ont été collectées», a ajouté la même source. «Nous ne sommes qu’aux prémices de Koun et pourtant nous avons déjà effectué beaucoup au cours de ces trois premières années», se félicite Saadia Slaoui Bennani, co-gérante de Koun et présidente de l’association Al Ikram-Fondation Valyans. «Avec l’appui de l’Association marocaine Al Ikram-Fondation Valyans, ce sont de nombreux autres beaux projets qui vont voir le jour tels que de nouveaux programmes de réinsertion professionnelle, des collaborations avec de jeunes designers marocains… L’économie circulaire est aujourd’hui en plein essor au Maroc, laissant présager un bel avenir à Koun».

Partager cette publication