Koun

À propos de la marque

Derrière Koun il y a bien plus qu’une marque. Koun, en arabe se traduit littéralement par « soit ! » : Koun, c’est une invitation à être soi-même, être original, être unique… comme le sont chacune de ses créations.

Dans un monde où la surconsommation domine, produisant toujours plus de déchets avec un impact négatif sur notre environnement, Koun a souhaité rejoindre l’économie circulaire de façon créative. La jeune marque marocaine ne se contente pas de recycler, elle upcycle. Elle transforme ainsi de simples matières du quotidien destinées à être jetées, en de belles pièces uniques, alliant ainsi une démarche à la fois éthique et esthétique.

La marque s’associe à de jeunes designers pour penser et concevoir chacune de ses créations, donnant régulièrement naissance à des collections capsules. Koun travaille avec des jeunes et des femmes en réinsertion professionnelle pour la conception de ses produits, leur apportant les formations et les compétences nécessaires à leur épanouissement personnel et professionnel.

Créations

L’art de l’upcycling

Koun confectionne ses produits à partir des déchets du quotidien: papier, bouteilles et bidons plastiques, canettes, sacs en plastiques…

On le sait tous, « Rien ne se perd, rien ne se créé, tout se transforme », c’est d’ailleurs la règle d’or de l’upcycling, cet art de transformer des objets et matériaux destinés à être jetés en objets de valeur supérieure, destinés à un autre usage que ce pour quoi ils étaient initialement produits.

Koun ré-enchante les matières, les rendant plus belle qu’à leurs origines. « Koun ! » et les bidons de lessive deviennent des luminaires design, les paquets de chips et sacs plastiques se métamorphosent en sacs à mains et pochettes ethnique-chic, le papier usagé retrouve un second souffle à travers toute une collection de papeterie écologique.

Processus

… de recyclage

Koun collecte ses matières premières au sein des entreprises, des écoles et des associations casablancaises, avant d’être triés dans les locaux de l’entreprise Ressourc’In. Chacun des trois ateliers de la marque (mobilier / mode / papeterie) vient ensuite puiser dans ces déchets pour confectionner ses produits.

Ses ateliers sont équipés de différentes machines permettant de transformer les matières (broyeuse, extrudeuse, …), mais c’est avant tout le savoir technique et la précision des hommes et des femmes qui les travaillent qui permet d’obtenir le produit fini : si les machines transforment la matières, c’est l’humain qui donne naissance aux créations Koun.

32

jeunes et femmes en réinsertion professionnelle

620

heures de formation

3

ateliers d’upcycling

22000

kilos de déchets recyclés

Shkôn derrière Koun ?

Ressourc’In : première Entreprise Sociale d’Insertion au Maroc

Dernière Koun, il y a Ressourc’In, la première Entreprise Sociale d’Insertion marocaine.

Ressourc’In est une jeune entreprise qui intègre le champ de l’économie sociale et solidaire, créée par l’Association Al Ikram- Fondation Valyans. Plaçant l’Humain au cœur de son action, elle accompagne chacun de ses employés socialement et professionnellement, à travers la formation par le travail.

Elle s’adresse à des jeunes et des femmes éloignés de l’emploi, pour leur proposer un parcours d’insertion socio-professionnelle unique et durable : une expérience professionnelle au sein d’une situation de travail réelle, accompagnée d’un suivi individuel personnalisé.

Aujourd’hui ce sont une trentaine de jeunes et de femmes qui ont intégré le programme Ressourc’In et qui sont formés aux techniques de transformation et de valorisation des déchets. Ils sont non seulement impliqués dans le processus de collecte, de tri et de production, mais également dans le processus de création qui intervient en amont.

Par son activité, Ressourc’In créé à la fois de la valeur économique, sociale et environnementale. Son objectif : allier insertion professionnelle des plus démunis et développement durable.

Ressourc’In est un projet de l’Association marocaine Al Ikram – Fondation Valyans, reconnue d’utilité publique, travaillant pour la réinsertion sociale, scolaire et professionnelle des plus démunis (à Casablanca).

Ce projet a reçu le soutien financier de la Fondation Drosos, de Valyans Consulting, et de l’Initiative Nationale pour le Développement Humain (INDH).